Aux pieds du Glacier Noir

A l’heure où vous lirez cet article, nous serons sur la route en direction des Hautes-Alpes, pour retrouver notre chère montagne.

Ces dernières semaines ont été chamboulées par beaucoup de travail pour Benjamin comme pour moi, un mémoire de fin d’études, l’obtention d’un master de sociologie et développement social, l’envie d’être là-bas, un nouveau job.

Pour apaiser nos envies de vacances, nous nous sommes replongés dans nos photos. L’année dernière nous débutions la photographie en mode « manuel », nous découvrions un nouveau terrain de jeu, plus de libertés, de nouvelles sensations, de nouvelles difficultés aussi.

Nous pensons avoir progressé en un an et n’avons qu’une hâte : mettre en pratique ces nouvelles connaissances lors des trois semaines que nous allons passer au cœur des Alpes.

Nous n’avions jamais partagé avec vous notre rando au glacier Noir. Vous aviez pu apercevoir le Mont Pelvoux sur chacune de nos rando, nous voici aujourd’hui à ses pieds.

Nous embarquons en voiture assez tard ce matin-là, pourtant nous avons une bonne heure de route avant d’atteindre le Pré de Madame Carle. Nous avions en tête une ascension jusqu’au Glacier Blanc. La déception de voir tant de monde se diriger vers ce dernier nous amène à préférer son voisin, le Glacier Noir, délaissé par les marcheurs.

glacier-noir-hautes-alpes-47Au troisième lacet, nous bifurquons donc vers le Glacier Noir et nous nous engageons sur la crête de la moraine. La chaleur est intense ce jour-là. Il est déjà presque midi et le soleil brûle notre peau. Le chemin étroit est cerné par le vide : à notre droite le ravin de l’Encoula, à notre gauche le Glacier Noir, dissimulé par une épaisse couche de roche sombre. Nos pas se font plus lents, plus précis, presque feutrés. Nous demeurons silencieux, comme si le moindre mouvement pouvait réveiller ce géant de glace et nous entraîner dans le vide. Nous luttons contre le vertige et avançons non sans un pincement au ventre.

glacier-noir-hautes-alpes-23Nous poursuivons jusqu’au bout du sentier, à près de 2500m d’altitude. Nous voilà aux pieds de la Barre des Ecrins, autour de nous s’élèvent les sommets les plus élevés du Massif : le Pelvoux, le Pic Coolidge ou l’Ailefroide. La glace, auparavant recouverte par des éboulis morainiques, se dévoile désormais et illumine la roche sombre.

Nous restons assis quelques minutes, silencieux et impressionnés par l’immensité du lieu. Nous sommes entourés de géants millénaires, fiers et majestueux. Les nuages, accompagnés par le jour qui décline, rendent la roche encore plus sombre et créent des contrastes incroyables.

glacier-noir-hautes-alpes-26

glacier-noir-hautes-alpes-28

glacier-noir-hautes-alpes-24

glacier-noir-hautes-alpes-48

Le retour s’effectue par le même chemin, le long du Ravin par la crête de la moraine. Nous ferons deux agréables rencontres, un chamois et une marmotte. Nous avons dû photographier une bonne trentaine de fois le premier, tant nous n’en revenions pas de le croiser. Il était assez loin, sur le flanc de l’autre côté du ravin, si bien qu’il n’était pas effrayé et a pris son temps pour descendre. Si vous passez par là, n’hésitez pas à faire cette randonnée en fin de journée car les animaux descendent des sommets pour venir s’abreuver dans le Torrent de la Momie. Vous aurez donc de fortes chances d’en rencontrer !

glacier-noir-hautes-alpes-33

glacier-noir-hautes-alpes-37

glacier-noir-hautes-alpes-29glacier-noir-hautes-alpes-38glacier-noir-hautes-alpes-43

glacier-noir-hautes-alpes-40glacier-noir-hautes-alpes-21

glacier-noir-hautes-alpes-42

On espère que cet avant-goût des Hautes-Alpes vous aura plu !

Rendez-vous sur instagram durant 3 semaines pour découvrir encore plus de montagne !

 

 

Enregistrer

18 petits mots

    • Carnet de printemps Répondre

      Oh c’est tellement gentil ! Merci beaucoup ♡ Vite on a hâte de partager la suite avec vous !

    • Carnet de printemps Répondre

      Merci beaucoup Marion ! On espère que les prochains articles te plairont tout autant !

    • Carnet de printemps Répondre

      Merci toi ! 🙂 On en a bien profité, on a des paillettes plein les yeux en regardant nos photos ! ♡

    • Carnet de printemps Répondre

      Il y aura encore des chamois et des marmottes cette année ! 🙂 Merci Julie et à bientôt pour la suite !

  1. Oh elles m’avaient manqué tes photos de montagnes ♡ Et puis tes jolis mots aussi 🙂
    Profitez bien de ces quelques semaines dans les Alpes et revenez-nous avec plein de jolies photos et de jolies choses à nous raconter ! Des bisous !

    • Carnet de printemps Répondre

      Merciii Lilice ♡ C’était tellement tellement bien ! On voudrait bien se téléporter trois semaines plus tôt pour revivre tout ça ♡

  2. C’est superbe, bravo pour cette ascension, pour le master et pour les jolies photos qui donnent très envie de montagne !
    Et surtout, bonnes vacances !

    • Carnet de printemps Répondre

      Merci beaucoup Julie pour ce gentil mot ♡ On est très pressés de trier toutes nos photos et de vous montrer la suite, cette région est tellement belle !

    • Carnet de printemps Répondre

      Oh quel plaisir de lire un commentaire d’une locale 🙂 Merci beaucoup, et au passage on t’envie un peu (beaucoup) de pouvoir en profiter chaque jour de l’année !

  3. Je lis cet article avec le sourire. Ton récit me ramène à quelques mois plus tôt, quand je suis retournée voir un glacier. C’est tellement impressionnant. Un spectacle qui laisse sans voix 🙂 xxxx

    • Carnet de printemps Répondre

      On se sent tellement petit tu ne trouves pas ? 🙂 Merci pour ton partage Pauline !

Laisser un petit mot

Naviguer